★ Concert ★ Lent ★ À rebours du futur ★

Lent

Lent est né de l’envie de ne pas s’affoler du tempo, d’étreindre le temps, d’en chérir chaque fraction pour qu’il s’étire, s’étire, s’étirre, s’étirrrrre et ainsi s’offrir, peut-être, à terme, une once d’éternité… ou à tout le mieux, quelque schmilblick intérieur pour qui voudra bien se laisser prendre au jeu. Le groupe suit un bus nommé « basse-batterie » et opère dans la progressivité de ballades plus ou moins apaisées. L’amplification est généreuse, et guitare et souffles tempèrent ou vocifèrent au gré des climats. La musique se construit geste après geste, couche après couche, et la voix y roule en lame de fond, en quête de quelque langueur flamboyante. Les chansons sont dites, sans couplets ni refrains, dans une économie de moyens, pour frayer au plus près des mots, et jouer du sens et des non-sens ouverts par les sonorités de la langue. Et rendre à Bernard, ce qui est à Bernard, dans l’éclat de la fêlure, et des commodités d’usage de sa divine majesté la pop-music de demain la veille.